Pour partager cette page

le safran se porte à toutes les sauces

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler d’une des couleurs "phares" de cette saison automne-hiver : le safran (ou jaune moutarde si vous préférez) et ses déclinaisons. Je sais qu’il panique certaines d’entre vous qui se demandent comment apprivoiser cette couleur. Je reconnais qu’elle n’est pas très évidente pour les blondes, en revanche elle sublime immédiatement les brunes, les rousses, les peaux mates et les peaux noires ! Elle apporte un éclat de bonne santé et de luminosité à nos teints hivernaux. Il faut toutefois bien vérifier que la tonalité choisie ne nous donne pas un air fatigué, un petit coup de blush n’est pas superflu si nécessaire. Et ne vous méprenez pas, qui dit « pas évident pour les blondes » ne dit pas « interdit aux blondes », il faut juste éviter de coller la couleur safran au plus près de votre visage mais associée à d’autres couleurs plus flatteuses pour vous, le safran vous ira tout aussi bien.

 

Car oui, un avantage considérable du safran c’est qu’en plus de réchauffer votre look et de vous illuminer, cette couleur se marie à quasiment toutes les autres… À l’exception peut-être du rose et encore, les plus audacieuses peuvent s’y risquer si elles veulent surprendre et assumer un look original et pointu… Le jaune safran s’accorde très bien aux couleurs automnales : le rouille, le chocolat, le bordeaux, le bronze, et les imprimés léopard. Il fait une très belle association aussi avec l’aubergine, vraie couleur complémentaire. N‘hésitez pas aussi à l’associer au vert bouteille et au vert profond voir au bleu canard. Si vous préférez une touche plus classique et sans risque le bleu jean, le bleu marine, le gris et le noir sont une évidence.

 

Si vous ne vous sentez pas d’attaque pour une grosse pièce telle qu’un pull ou un manteau commencez par des petites touches : vos chaussures, un foulard, un sac... histoire d’apprivoiser la tendance doucement. Mais vous verrez : osez et vous serez surprise ! L’essayer c’est l’adopter ! Vous ne pourrez plus vous en passer…  Comme d’habitude, je vous ai fait une petite sélection de mes coups de cœur. Bon shopping !

pas d'impair en imper

Aujourd’hui les filles, j’ai envie de vous parler d’une pièce indispensable de l’automne, le trench. Un must, un incontournable, un intemporel chaque saison réactualisé. Comme la chemise masculine ou le bomber aviateur, le trench était au départ destiné au vestiaire de ces messieurs. Mais évidemment, nous les femmes, on s’est vite rendu compte de son potentiel fashion et on l’a adopté en faisant de cette pièce d’uniforme de soldat britannique un indispensable du vestiaire de mi-saison. Si vous n’avez pas encore fait l’acquisition de cette pièce phare, il vous manque ce basique dans votre garde robe ! Evidemment, tout le monde ne peut pas s’offrir l’iconique Burberry mais peu importe, aujourd’hui, toutes les grandes enseignes vous proposent des modèles à des prix tout à fait abordables. Et contrairement à ce que vous pouvez penser, le trench offre de nombreuses possibilités que je vais vous exposer en trois modèles.

Si vous voulez jouer la carte du chic et du classique, il faudra prendre pour référent le model Burberry : l’imper est croisé facilement reconnaissable par sa ceinture à anneaux et ses pattes d’épaulettes (attention, pour info, ces dernières saisons, on noue la ceinture autour de la taille en faisant un nœud et non pas en utilisant les trous de la ceinture, c’est un détail qui vous donnera tout de suite une allure moderne et pointue). Sachez aussi que le trench classique est souvent proposé en deux longueurs : mi-long ou plus court. Là, c’est une question de goût. Moi j’ai une préférence pour les mi-longs mais c’est tout à fait personnel.

Si le classique vous ennuie, si vous trouvez que le beige c’est triste, alors pourquoi ne pas oser la couleur ? Oui, le trench ne se porte pas obligatoirement en beige. Le modèle reste croisé avec sa ceinture et ses pattes aux épaules mais on s’amuse avec les couleurs. Les plus frileuses pourront démarrer avec du kaki ou du bleu marine, les autres n’hésiteront pas à le prendre rose, rouge, bordeaux ou même moutarde (la grande couleur de cet hiver). Vous pouvez aussi opter pour l'imprimé ou le carreaux...

Troisième option. Cette saison débarque le trench fluide. Quésaco ? C’est un modèle hybride, à mi-chemin entre l’imperméable et le manteau-peignoir. Le trench fluide, comme son nom l’indique à une texture coulante. Il peut vous sembler difficile à porter mais en fait, pas du tout : il est d’une simplicité enfantine à associer à votre look. Il donnera du chien à n’importe quel look basique. Vous l’avez compris, le trench fait donc partie de ces pièces "mode" indémodables de mi-saison. Un investissement que l'on peut faire les yeux fermés et que l'on ressortira année après année. Alors faisons-nous plaisir ! Et pas besoin d’attendre qu’il pleuve pour le porter ! Je vous propose donc, comme d’habitude, mes coups de cœur. Bon shopping.

vive la rentrée

Vive la rentrée... Vous devez penser que je suis devenue folle... Comment se réjouir de voir l’été s’achever, de reprendre le chemin du boulot, de voir l’hiver se profiler à l’horizon… Comment ? Et bien tout simplement parce que le changement de saison, le boulot qui reprend, l’hiver qui arrive, ça veut aussi dire changement de garde robe, besoin de nouveautés et donc DIRECTION SHOPPING ! Et si ça, ça ne vous met pas en joie, je ne comprends pas. 

Voyons le bon coté des choses, la rentrée c’est aussi une super excuse pour remplir à nouveau ses placards de coups de cœur indispensables puisque totalement inédits… Alors les filles, pour ce premier article de la rentrée, je me dois de faire une petit balayage des tendances qui nous attendent cet hiver histoire de commencer à faire nos wish list.

Et autant vous dire que la mienne est longue comme un jour sans pain, j’ai déjà envie de dizaines de pièces ! J’ai hâte de porter à nouveau pulls, chemises, vestes, manteaux, escarpins de cette nouvelle saison mais pas n’importe lesquels… Comme vous le savez les défilés donne le "la" de ce que l’on va retrouver dans nos boutiques, j’ai donc scruté attentivement les créateurs et j’ai sélectionné quelques dénominateurs communs que l’on va par conséquent voir déferler.

 

Coté couleurs, on sera submergé par le gris métallisé qui donne un look sophistiqué et pointu à la moindre de vos tenues et par le rouge, déjà assez présent la saison dernière, qui s’impose encore cet hiver et qui donne tout de suite du pep’s à votre look. On va trouver ces deux coloris sur toutes les pièces : du manteau au pull en passant par les escarpins ou les bottes ! Et si le rouge c’est too much pour vous, vous pouvez vous rattraper avec du bordeaux, très tendance aussi, qui apporte toujours un coté chic. Autre couleur que vous devriez voir : le jaune qui contrairement à ce qu’on imagine est assez facile à porter et à marier avec du gris, du kaki ou du beige par exemple…

 

Coté matière, c’est le grand retour du total look denim… Repéré notamment sur les podiums Chanel ou encore Stella Mc Cartney, il va envahir le prêt à porter et vous n’y échapperez pas. Moi je suis assez fan des combinaisons en jean, même si ce n’est pas toujours évident à porter… J’ai plus de mal en revanche avec l’idée du jean associé à la chemise en jean le tout sous un blouson en jean mais bon ça se tente après tout… Et puis les jeans et les chemises en jean, on en a jamais assez non ?

Coté imprimé, le floral fait de la résistance. Je lui avais consacré un papier au printemps, eh bien, les fleurs vont survivre à l’été et on donc va les retrouver dans les collections hiver ! Chemises, robes, pantalons et même chaussures et sacs, c’est reparti.

Autre tendance qui va résister à l’été et ça me ravit, le bohème chic, l’esprit folk, le hippie chic… On va se régaler avec les broderies, les patchworks, les franges, les pompons, les cordons, les pampilles, le velours, la soie… Bref, laissez-vous aller et lâchez-vous avec les influences ethniques. Moi, j’adore !

Si vous n’aimez pas le style bohème et que vous aimez la rigueur des tailleurs pantalons (ouiiii) ou des jupes crayons, rassurez-vous, le style working girl est aussi à l’affiche en cette rentrée. On l’a vu sur tous les défilés et on le retrouvera donc dans toutes nos boutiques. Et la pièce incontournable, c’est le blazer et là je dis : Youpi ! expression ringarde que j’adore et qui traduit mon amour de cette pièce qui a parfois été injustement reléguée au fond des placards… Et cet hiver, on s'amuse : on peut le prendre droit, croisé, asymétrique, uni, flashy, rayé ou même à carreaux, on se fait plaisir, on se lâche!

Enfin, pour se protéger du froid, c’est le grand retour de la Doudoune ! Oui, vous avez bien lu, mais attention pas forcément la petite doudoune Uniqlo bien fine qu’on a toutes déjà dans nos penderies, non, la bonne grosse doudoune streetwear qui s’assume, soit carrément oversize, soit plus sexy mais flashy… Pas évident à porter surtout si on est ronde, mais si on assume, ça vous donne du style et du caractère immédiatement et en plus on sera au chaud. 

Il faudra aussi compter avec la peau lainée et le daim. Quelle que soit sa couleur, on la porte sur tout et avec tout et on n'hésite pas à féminiser ces pièces qui alourdissent la silhouette... Rien de mieux qu'un blouson aviateur sur une jupe par exemple.

Pour terminer, un mot sur les accessoires (mais j'y reviendrai plus longuement dans un prochain papier) : sachez que le talon de l’escarpin se fait plus large, que les paillettes arrivent sur les bottes (notamment sur les grises) et que nos sacs optent pour une version XXL, on va pouvoir trimbaler toute sa maison dans des besaces qui vont peser une tonne et nous enfoncer l’épaule, mais ils sont tellement beaux.

Voilà pour ce premier balayage des tendances, vous savez tout ou presque sur ce qui nous attend en matière de mode pour cette rentrée. Je reviendrai bien sûr plus en détail sur ces grandes lignes, je leur consacrerai à chacune un article complet mais j'avais très envie de démarrer cette rentrée avec une petite liste non-exhaustive, histoire de se mettre l'eau à la bouche. Il ne reste plus maintenant qu’une chose à faire : se faire plaisir ! Bon shopping ! 

toutes en rayures

Je vous ai déjà évoqué une grande tendance de l’été en matière de mode : l’imprimé à fleurs. Mais vous imaginez bien que lors des défilés, il n’y a pas eu qu’une seule tendance forte, L’autre grande tendance qu’il va vous falloir apprivoiser, ce sont les rayures ! J’en vois qui grimacent et qui s’inquiètent, pas de panique, je vais vous donner quelques trucs et astuces pour les porter sans ressembler à Obélix ou aux Dalton (oui j’ai des références en matière de BD;).

Comme je le disais, il va falloir vous y faire car les rayures sont partout, qu'elles soient marinières, bayadères, pyjama, de banquier ou encore ultra colorées, elles s'imposent sur toutes les pièces cette saison, des tops aux pantalons en passant par les jupes et chaussures, sur toutes les matières, du cuir en passant par la maille, la soie ou même la mousseline. Bref, vous allez devoir gérer… Mais si vous y parvenez, à vous l’allure sporty et graphique que tout le monde va vous envier !  

Vous allez me dire, comment faire pour choisir les espacements, les largeurs des rayures ? Ce n’est pas si compliqué, il y a quelques règles de base à connaître pour ensuite s’amuser. Oui c’est vrai, les rayures verticales et horizontales ont des effets optiques très différents sur une silhouette et elles peuvent être flatteuses comme désastreuses, mais il s’agit en fait de bon sens. Comme vous pouvez le deviner, la plupart des stylistes vous diront que les rayures verticales permettent d’élancer la silhouette, de donner un effet amincissant. Elles sont idéales pour paraître plus grande, plus fine et allonger la silhouette. Les rayures horizontales, elles, ont l’effet inverse : elles ont tendance à tasser et élargir la silhouette. Mieux vaut les éviter si vous êtes un peu ronde, si vous avez un peu de ventre ou une forte poitrine. Optez plutôt pour les rayures verticales pour éviter tout effet grossissant. Il en va de même si vous avez les cuisses un peu fortes et les fesses rondes. Les plus minces en revanche, faites vous plaisir, vous pouvez y aller, les rayures horizontales vont étoffer un peu votre silhouette. Attention, subtilité, entre les rayures horizontales et verticales, il existe les lignes obliques et oui, vous ne les aviez pas vu venir celles-ci. Et bien ces rayures sont parfaites pour donner plus de volumes aux petites poitrines. En ce qui concerne le choix de la taille des rayures, là aussi il se fera en fonction de votre gabarit. Si vous êtes plutôt ronde, petite ou menue, je vous conseillerai d’éviter de porter d'épaisses rayures horizontales qui ont tendance à élargir et tasser la silhouette, au profit de rayures plus fines. 

Si vous êtes grande et élancée ce sont en revanche les rayures larges qui, à mon avis, vous iront le mieux. Enfin, si on parle style, sachez que l’on dit généralement que la rayure fine est très chic, tandis que la rayure large est plus décontractée. Voilà ! Armées de ces précieux conseils, je pense que vous pouvez vous jeter à l’eau et vous faire plaisir... L’allure graphique n’a plus de secret pour vous, amusez-vous, comme je ne cesse de le répéter, la mode c’est aussi un jeu, c’est se faire plaisir et se ré-inventer chaque jour ! Comme toujours, je vous ai fait une petite sélection. Bon shopping les filles :)

 

mon jean et moi

Vous l’avez sans doute déjà remarqué mais ce printemps-été est marqué par le retour en force du jean. Le jean, cet indispensable de notre garde robe, l’une des seules pièces mode qui ne subit pas les aléas des tendances. C’est un classique qu’on a toutes dans notre dressing.

Mais cette saison, ce basique revient en grande forme et sous toutes les formes. Que se soit le pantalon de jean et ses nombreux modèles, en passant par la veste en jean ou encore la chemise en jean, vous porterez forcément du jean ce printemps… Moi j’en ai des tonnes et je ne m’en lasse pas. J’ai des vestes en jean qui datent de ma jeunesse, avachies, en jean clair, ou avec une doublure en fausse moumoute, d’autres chics avec une coup droite de couleur brut, d’autres encore XXL à sequins, quant aux chemises, c’est pareil, j’en ai des larges, des extra larges, des cintrées, des bleach, des bruts, des à fleurs… à chaque fois je trouve un détail différent prétexte à craquer…

Mais autant la chemise ou la veste est assez facile à choisir, pas vraiment de problème là-dessus, autant le choix du pantalon en jean est un exercice périlleux. Pour trouver le jean idéal, il faut se connaître, plus exactement connaître sa morphologie. À chaque corps son jean, alors pour vous aider à choisir le bon, je vous propose de tout reprendre à zéro et d’abord de passer en revue les différentes coupes de jeans… Parce qu’il y en a tellement qu’il y a de quoi se perdre ! Commençons par le plus classique, le jean regular, qui est un jean droit, souvent taille haute ou taille normale. Le jean boot-cut, lui, est un jean qui est légèrement évasé sur le bas, souvent taille haute et moule bien les fesses. Le jean slim (et encore plus serré, le jean skinny), qui a été le jean roi ces dernières années, est un jean étroit qui se porte près du corps, ajusté aux cuisses et resserré aux chevilles. Le jean flare, évasé sur le bas (ou encore plus large en bas, le jean pattes d’eph). Le jean flare est large dès le haut de la cuisse contrairement au jean “pattes d’eph” qui est moulant au niveau des cuisses. Enfin Le jean boyfriend est un jean que l’on porte sur les hanches (taille basse) avec une coupe droite et large. Il apporte un côté masculin à la silhouette. Maintenant qu’on a passé en revue les différents types de jean, voyons les associations les plus adéquates en fonction de votre morphologie.

Si vous êtes petite et mince le jean qui vous convient, c’est le slim ou le skinny. Il vous mettra parfaitement en valeur, je vous conseille cependant d’allonger votre silhouette avec des talons pour donner une illusion de “longues jambes”. Toujours petite mais plutôt ronde, on garde les talons pour allonger la silhouette mais on choisit plutôt un jean boot-cut ou le jean regular. Si vous aimez les slim, prenez-les taille haute et associez-les à une chemise droite ou à une blouse légère par exemple.

De manière générale de toute façon, grande ou petite, si vous avez un petit ventre, optez pour des jeans avec taille normale ou taille haute. A noter que si vous avez un doute, le jean boot-cut ou le regular sont ceux qui conviennent quasiment à toutes les morphologies. Si vous avez des hanches larges (Cristina Cordula dirait "vous êtes un A ma chériiiie") portez le jean regular et le jean boot-cut qui rééquilibreront votre silhouette. Si vous avez la fesse plate, portez des jeans près du corps type slim et skinny mais avec des poches… Et oui, les poches arrières du jean donneront une illusion de relief et donc dessineront vos fesses. En règle générale, soyez attentives aux poches arrières : elles doivent être toujours relativement hautes pour éviter de vous faire la fesse tombante… Enfin, si les fées se sont penchées sur votre berceau et que vous êtes grande et mince : à vous tous les styles de jean (slim, skinny, regular, boot-cut etc) faites-vous plaisir !

 

Voilà les filles ! Normalement le jean n’a plus de secret pour vous ! Fini le temps où l’on se lamentait en disant « je ne sais pas quel jean mettre » ou encore « moi les jeans ça ne me va pas ». Toutes les filles ont un jean qui leur va et vous connaissez maintenant celui qui vous correspond, alors n’hésitez plus ! Sautez dans vos jeans ! Il ne vous reste plus qu’à vous amuser en les accessoirisant pour leur donner du style. Votre style. Bon shopping !

 

LA CHEMISE DANS TOUS SES ETATS

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler d’un indispensable de ma garde robe (et je suis sûre, de la vôtre) : la chemise. Je pourrai me passer de tout ou presque dans ma penderie, mais pas de mes chemises. Vous avez dû vous en rendre compte si vous me regardez régulièrement dans Tpmp, rares sont les soirs où je ne porte pas une chemise à l’antenne; j’ai tout porté, de la plus sage à la plus cool… La chemise est un basique raffiné qui se porte tous les jours, peu importe les circonstances et les humeurs. Qu’on soit dans un de ces jours où on a envie de se cacher comme celui où on se trouve plutôt bien dans sa peau, que ce soit pour aller au boulot pour sortir ou pour être en famille, la chemise répond toujours présente ! Je vous propose de décliner ensemble les incontournables modèles et ceux dans l’aire du temps et de vous donner quelques astuces pour les porter…

 

Et À tout seigneur tout honneur, on démarre par la base : LA chemise blanche. Contrairement aux apparences, la chemise blanche a longtemps été considérée comme un sous-vêtement. Au 19e siècle, elle devait rester à l’abri des regards, sous les vestons et manteaux d’homme. En fait, seul le col et les manchettes comptaient, si bien qu’ils étaient à l’époque des éléments détachables choisis selon l’occasion, la saison ou la mode. Puis elle est devenue vêtement de travail, les fameux cols blancs réservés aux employés de bureau… 

 

C’est à partir des années 60-70 qu’elle intègre le dressing féminin. Elle traverse les saisons et les tendances sans jamais démentir son succès. Tous les créateurs l’ont revisité, de Coco Chanel à Yves Saint Laurent en passant par Karl Lagerfeld, Agnès B, ou Sonia Rykiel. A chaque fois, elle est le symbole de l’émancipation des femmes. Un vêtement idéologique mais aussi pragmatique car la chemise blanche s'adapte à tous les styles et toutes les morphologies, mais il faut bien choisir sa coupe. L’idéal selon moi est une coupe masculine. Ce qui m’amène à décliner avec vous quelques règles de base pour la porter. 

 

Pour un look easy-chic, la porter manches retroussées est l’idéal, cela évite le coté « coincé » qu’elle peut avoir et lui donne toute son élégance mais sans être démesurément apprêtée. Ensuite, vous pouvez la jouer grand décolleté profond et vous l’assumez à fond, mais ces derniers temps on a aussi beaucoup vu de cols fermés jusqu’en haut associés à un jean slim. Et que vous la mettiez avec un jean ou une jupe, depuis quelques saisons les modeuses évitent de la rentrer complètement mais juste devant et laissent le pan arrière à l’extérieur. On peut aussi la porter sous un sweat-shirt pour upgrader son look, c’est la grosse tendance cette saison. Dernier conseil : évitez la forme cintrée et le satiné, préférez une coupe masculine dans un beau coton, une jolie popeline.

 

La chemise rayée

Au départ la chemise rayée n’est pas forcement hype, pendant longtemps elle était cantonnée aux vestes de tailleur ou au tenues de bureau un peu tristounes. Chic certes, mais pas vraiment fashion  Depuis quelques saisons, la rayure reprend du poil de la bête et les créateurs s’en donnent à cœur joie. A nous aussi de nous amuser avec ces modèles plus funs que leurs ancêtres.

Là encore quelques conseils pour la porter : le col relevé lui donne de l’allure, on remonte la manche ou on laisse la manche ouverte sans fermer les boutons. Là encore, il s’agit d’insuffler l’air de rien du cool dans la silhouette. Comme pour la chemise blanche, on la préfère en coton et éventuellement oversize, en tout cas jamais cintrée.

La chemise à col lavalière

Pour les modeuses plus pointues on peut tenter la chemise à col lavalière… Échappée du dressing de la bourgeoise des années 70, elle incarne le rétro et le charme désuet de la Bc-Bg mais une Bc-Bg qui cache le feu sous la glace J Et oui, ce ruban noué en haut de la poitrine donne envie de le défaire tout en restant très convenable, eh eh eh... Bien joué.

La chemise à volants

C’est la grande nouveauté de cette saison : la chemise à volants devient la pièce fétiche des workings-girls. Un look bohème-chic qui ne cesse de séduire les modeuses. Cintrée, XXL, en denim, imprimée, elle inspire les créateurs comme les fashionistas qui s’amusent à la revisiter continuellement. Elle s’impose comme un compromis de styles idéal, tour à tour rock puis romantique, chic ou bohème. Tout est possible : maxi volants sur les manches, mini volants sur le plastron, à rayures ou toute blanche, en popeline ou en crêpe léger… Là encore, adoptez-la afin d’up-grader votre look de working girl.

La chemise en jean

Enfin on termine avec la chemise qu’on doit toutes avoir dans nos placards : la chemise en jean. Elle se porte été comme hiver. En jean délavé ou brut, sans aucune fioriture ou ornementée de broderies et autres patchs… Elle est obligatoire dans votre dressing!

Evidemment, on la porte pour un look décontracté le week-end mais aussi pour aller au bureau, avec un joli pantalon slim. Mais j’ajouterai aussi le soir ! N’hésitez pas à la porter pour un look plus habillé, pour sortir, avec une jupe crayon ou un beau pantalon fluide. Vous verrez le résultat est génial et vous donne un look élégant mais avec du caractère.

Voilà, vous savez tout ou presque sur cette pièce incontournable. Maintenant à vous de vous amuser ! N'oubliez pas : la mode, c'est un jeu !

boyish girl

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’une tendance mode qui ne se dément pas depuis quelques années et dont je suis adepte et admiratrice : le look masculin-féminin qu’on appelle aussi look boyish. J’adore l’allure folle qu’il donne. Selon moi, c’est un look pour les femmes sûres d’elles qui n’ont pas besoin de se glisser dans une robe fourreau pour se sentir puissantes et désirables. Il est la marque des  caractères forts qui s’amusent et s’assument et savent jouer avec les codes.

 

Le look masculin-féminin n’est pas nouveau. Déjà dans l'Angleterre de la fin des années 1800 apparaît le premier costume-tailleur pour dames. Les années folles mettent à leur tour en avant la mode garçonne, puis après guerre, des stars du cinéma comme Marlène Dietrich ou Katharine Hepburn choquent la bonne société et défient la norme. Bref, le style boyish a fait des apparitions ponctuelles dans le dressing féminin au cours de l'histoireMais c'est surtout au milieu des années 1960 qu'il est véritablement démocratisé et accepté, avec évidemment pour fer de lance Yves Saint Laurent qui détourne le smoking d'homme pour habiller la femme. Des personnalités comme que Catherine Deneuve l'adoptent immédiatement et deviennent les précurseurs d'une mode androgyne qui bouleverse les codes de la féminité. Aux Etats-Unis dans les années 70/80 celle qui s’approprie le look boyish avec talent c’est Diane Keaton avec son style inimitable : large pantalon, veste et gilet, large chemise et cravate, le tout terminé par un chapeau. Délicieuse. Une icône ! Je suis dingue de cette femme ! L’allure tomboy revient ces dernières années et vous le trouvez aussi bien dans la haute couture que dans toutes les grandes enseignes. Mais vous allez me dire, comment faire ? Suffit-il de piquer ses fringues à son homme ? Non, non et non… surtout pas ! Lorsqu'on décide de porter un look de garçon, on ne se jette pas sur le dressing de son amoureux. Une vraie veste d’homme n’est pas coupée pour nous les filles, donc, on va la chercher au rayon femme… Il s’agit de détourner les codes et être sexy, mais pas noyée dans une veste épaulée trois fois trop grande pour nous. Tout est une question d’équilibre. Un look masculin-féminin réussi, c’est l’art de savoir conjuguer des pièces masculines avec d’autres, ultra-féminines. Attention à ne pas faire un copier-coller d’un look d’homme ! En revanche, pour les accessoires, là, on pourra éventuellement aller du coté des messieurs pour une cravate ou une belle grosse montre d’homme qui va paradoxalement être, du coup, terriblement séduisante sur vous.

 

Petit tour de piste des éléments incontournables d’un look boyish :

 

En 1er lieu, le costume bien sûr ! Il est LA pièce phare du style masculin-féminin. Vous avez plusieurs options pour le porter. Vous pouvez choisir soit le costume complet, soit une pièce du costume comme la veste ou le pantalon. Si vous choisissez le costume, la chose primordiale à vérifier c’est sa coupe : vos formes ne doivent pas se perdre dedans. Un costume légèrement loose pourquoi pas, un costume extra-large qui vous donne une silhouette floue non.

 

En version costume complet (le plus difficile à manier), évitez les matières trop épaisses qui vont alourdir la silhouette et donner une allure trop masculine. En journée, un simple tee-shirt de couleur différente dédramatise le look et apporte du contraste. N’hésitez pas à l’associer à une blouse en soie ou un petit haut en dentelle fine qui joue la carte de la transparence en soirée. En version smoking pour le soir, on peut oser le porter avec un simple soutien-gorge ou sur la peau nue, mais c’est pour les plus téméraire d’entre vous et uniquement pour une soirée...

 

 

Plus facile, vous pouvez décider d’opter juste pour la veste ou uniquement pour le pantalon. Dans ce cas, on peut s’autoriser plus de fantaisie. Si on choisit la veste, on peut miser par exemple sur une veste à rayure ou sur un style smoking qui sont assez faciles à marier et sont des pièces fortes. On peut décider de les associer à un simple jean, mais si on veut up-grader le look, une veste avec un pantalon en cuir donnera un twist très intéressant… Résultat, cette pièce basique et classique nous donne une allure moderne et chic. Conseil pratique : si vous choisissez une veste à la coupe droite et longue (juste sous les fesses) elle aura l’avantage de planquer vos petites rondeurs si besoin. Et si vous n’en n’avez pas besoin, vous pouvez opter pour un modèle plus cintré et plus court.

 

Si on choisit le pantalon, là encore, attention aux proportions. Oui aux pantalons un peu larges si on est grande et fine, sinon attention, cela va vous tasser. Cela dit, amusez-vous ! Le pantalon peut être la pièce forte de votre look : en velours, à carreaux, à rayures, de couleur... Tout est possible, prenez juste garde à équilibrer votre silhouette. On peut, là encore, jouer avec les accessoires, comme les chaussures : belles derbies pour renforcer le coté masculin, ou jolis escarpins pour ajouter de la féminité. À vous de choisir votre camp.

Autre élément indispensable d’un look boyish : la chemise. Là encore, on peut s’amuser : stricte en coton, loose en soie… dans tous les cas, toujours ouverte pour laisser apparaître un peu de peau et faire «respirer» le look et bien sûr, ajouter cette touche de féminité nécessaire.

Certaines d’entre vous préféreront la décontraction d’un simple tee-shirt, pourquoi pas. Là encore, l’idée est de s’amuser et de dédramatiser un look qui peut sembler trop sévère…

Enfin n’oubliez pas l’accessoire. Dans un look boyish, il est indispensable. C’est lui qui donne le LA. Un joli bijou, une paire d’escarpins, un beau foulard autour du cou et le costume porte haut les couleurs du girl power. En revanche, un chapeau feutre, une cravate, une grosse montre d’homme ou encore des derbies pourront ajouter une touche de masculinité à votre tenue en un clin d’œil. Ne sous-estimez pas l'accessoire ! Vous voilà prête pour être une fille au masculin, maintenant c’est à vous de jouer !

ÊTRE UNE BOMBE EN BOMBER

Vous l’avez certainement remarqué si vous me suivez sur mon compte Instagram ou même sur l’émission Touche pas à mon poste, depuis quelques temps je fais une « fashion fixette » sur une pièce à coté de laquelle j’étais totalement passée ces dernières années : le bomber ! Et je ne suis pas la seule, il a envahi les pages des magazines, il est vendu dans toutes les grandes enseignes comme chez les marques les plus pointues (vous pouvez vous en offrir un pour à peine 30 euros mais aussi dépenser plus de 400 euros chez une marque de luxe) et on le trouve sur le dos des femmes du monde entier ou presque. Toutes les fashionistas le veulent ! Et pourtant le bomber revient de loin. Il a longtemps été une pièce masculine inspirée du vestiaire militaire. Et s’il s’est d’abord échappé du dressing des aviateurs c’était pour rejoindre dans les années 80-90 celui des footballeurs américains et autres ersatz, donc toujours chez les hommes. Puis il a sombré dans l’oubli et après des années perdu au fond des placards, le voilà de retour et cette fois-ci dans notre penderie !

 

Oui, cette saison le bomber pique la vedette à la veste que l’on mettait à toutes les sauces. Si je suis toujours une adepte des vestes, le bomber m’a séduite car lui aussi il va à toutes (peu importe sa morphologie et son âge) et on peut le porter sport ou chic selon les circonstances avec cette touche de modernité que n’ont pas toujours la veste ou le blazer. Alors vous allez me dire, oui mais comment le porter ? Rien de plus simple, avec tout… ou presque. Si on peut le porter aussi bien le jour que la nuit, en satin ou en molleton, version chic ou version street, japonisant à fleurs ou garçon manqué, il y a tout de même quelques règles de base à respecter, je vais donc passer en revue pour vous quelques-unes des associations possibles avec le bomber (évidemment la liste est non-exhaustive).

 

La version la plus simple et la plus évidente c’est le bomber avec un slim. Dans ce cas là souvent, on prend son bomber une taille au dessus, ou coupé over-size pour équilibrer la silhouette ou alors si on veut un bomber à sa taille, on choisit un top  un peu loose pour donner encore une fois un ensemble harmonieux. Moi je l’associe souvent à une chemise en soie un peu ample ou un tee-shirt loose (attention au col de la chemise, il faut vraiment qu’il soit souple et mou, pour ne pas gêner le col du bomber sinon préférez un top à col rond ou en V).

Bombers : chat : PAUL & JOE SISTER / bleu et rose : Newlook / vert : Newlook / à fleurs beige-rosé : Morgan / bleu marine à fleurs : Nevada Love / noir à fleurs : Gémo.

Pour un look encore plus « dégaine » on peut associer son bomber à un jean boyfriend. Mais attention le jean boyfriend ne va pas à toutes les morphologies surtout associé à un tel blouson. Il faut être plutôt fine et grande car entre le bomber over-size et le jean large on peut vite avoir l’air, soit perdue dans ses vêtements, soit dix fois plus ronde qu’on ne l’est vraiment.

 

Encore plus pointu, si on est une modeuse qui s’assume, on peut aussi l’associer à un pantalon large. Là encore pour ne pas ressembler à un gros sac choisissez bien votre pantalon, il doit être ajusté à la taille et aux hanches et avoir un tombé impeccable. Si vous prenez cette option je préconise un modèle de  bomber près du corps ou en tout cas à votre taille et non over-size, là encore c’est une question d’équilibre de la silhouette.

 

Si on veut jouer la carte du féminin on peut décaler son bomber en l’associant à une longue jupe plissée. Parfait pour une soirée. Dans ce cas choisissez un bomber plutôt léger et pourquoi pas japonisant, il y en a de très jolis et à tous les prix chez Assos par exemple ou encore Topshop, Missguided, urban outfitters pour changer de Zara dont je vous parle beaucoup (je vous ai fait une petite sélection à la fin de l’article). Moi j’adore ce look complété par des derbies mais certaines le préfère associé à des talons pour jouer jusqu’au bout avec les codes de la féminité… Il fonctionne d’ailleurs aussi très bien avec une jupe crayon.

 

Dans le même registre l’association bomber/petite robe fait également de l’effet, mais dans ce cas misez sur une robe fluide, évitez les robes trop moulantes (de toute façon, de manière générale, je ne suis pas fan des robes moulantes) et on y associe un bomber là aussi léger, en satin, en soie ou en dentelle par exemple comme celui de chez Missguided ci-dessous.

Enfin si vous voulez un look street, assumez le combo bomber/jogging-pantalon sarouel. Dans ce cas jouez avec un vrai bomber molleton, plutôt masculin et avec un top près du corps, ou dans une matière fluide et noble (de la soie par exemple). Et amusez-vous avec les accessoires (bonnet, boucles d’oreilles, manchette) en revanche coté couleurs je préconise de l’uni et des tons classiques : kaki, bleu marine, gris comme dans le look ci dessous.

Bomber : @bombers_ original

Bref vous l’avez compris, le bomber est une pièce forte cette saison. Il va à toutes les morphologies (il suffit d’équilibrer le reste de la tenue en fonction du choix de son blouson) et peut se porter en toutes circonstances, de la soirée la plus chic à la journée la plus cool. Il n’y a plus qu’à vous jeter à l’eau. Le bomber : l'essayer c'est l'adopter. Quant à vous messieurs, ce n'est pas parce que nous vous avons piqué cette pièce qu'il faut l'abandonner. Continuez à la porter elle vous donnera toujours du style. Et pour vous les filles je vous ai fait une petite sélection de mes coups de cœurs glanés ici et là. Je les veux tous !